TRIBUNE - RGPD - 8 mois après : un bilan et une amende record !!

TRIBUNE - RGPD - 8 mois après : un bilan et une amende record !!

Publié le : 25/01/2019 25 janvier janv. 2019
Dans son rapport pour l’année 2018, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a partagé les résultats d’un sondage IFOP, dans lequel 66 % des français se disent « plus sensibles que ces dernières années à la protection de leurs données personnelles ». Depuis le 25 mai 2018, en huit mois, l’autorité a reçu « entre 1200 et 1300 notifications » soit plus de cinq par jour en moyenne. D’une part, la CNIL ne concentre pas uniquement son contrôle sur les grandes entreprises dont le modèle économique se base sur le traitement des données personnelles. En effet, les PME (petites et moyennes entreprises) et TPE (très petites entreprises), utilisant des données à caractère personnel, sont également en ligne de mire du contrôle de la CNIL. La Commission met en avant une responsabilité toujours plus forte pour les entreprises mettant en œuvre des traitements de données personnelles, en les invitant à être dans une démarche continue, notamment par le biais d’une analyse régulière de leurs systèmes informatiques. Et ainsi, être au plus près des objectifs posés par le Règlement général sur la protection des données. La CNIL contrôle ainsi le respect des principes fondamentaux de la protection des données. D’autre part, le RGPD a mis à la disposition de la CNIL un important arsenal de sanctions. En effet, en cas de constatation de violation des données à caractère personnel, les sanctions sont dissuasives : allant de 10 à 20 millions d’euros ou 2 à 4 % du chiffre d’affaires mondial selon les différentes violations de la réglementation. A ces sanctions administratives, des sanctions pénales peuvent s’ajouter s’échelonnant jusqu’à 300 000 euros et 5 ans d’emprisonnement. Cependant la plupart des amendes récemment prononcées par la CNIL, l’ont été sous l’empire de la loi Informatique et Libertés de 1978. Cette dernière a été amendée par la loi du 20 juin 2018 sur la protection des données qui a permis de l’adapter au Règlement européen. Pour éviter les conflits de texte, une Ordonnance du 12 décembre 2018 a mis en conformité les lois françaises avec le texte européen. A titre d’exemple, deux semaines après l’entrée en vigueur du RGPD, un premier cas de sanction a été relevé en France. En effet, la CNIL a prononcé une amende de 250 000 euros à l’encontre de la société OPTICAL CENTER. Puis, le 19 décembre 2018, la CNIL inflige une sanction de 400 000 euros à la société UBER. Enfin, le 26 décembre dernier, la CNIL a prononcé une sanction pécuniaire de 250 000 euros, à l’encontre de la société BOUYGUES TELECOM. L’ensemble de ces sanctions ont été prononcées en raison d’un manquement à l’obligation d’assurer la sécurité et la confidentialité des données. Ces décisions portent sur des manquements antérieurs à la mise en œuvre du RGPD et donc en application de l’ancien régime. En conséquence, les sanctions prononcées auraient pu être encore plus lourdes, si les manquements avaient été constatés après le 25 mai 2018. La première condamnation sous l’égide du RGPD a été prononcée par la CNIL, le 21 janvier 2019, une amende de 50 millions d’euros à l’encontre de la société GOOGLE LLC. La CNIL fait application, pour la première fois, les sanctions prévues par le RGPD. La CNIL justifie ce montant par la gravité des manquements constatés au titre des principes de transparence, d’information et de consentement des utilisateurs. La société GOOGLE LLC a décidé, le 23 janvier 2019, de faire appel de la décision de la CNIL devant le Conseil d’Etat. Ainsi, la CNIL n’hésite plus à appliquer des montants très importants de sanction. Or, à ce jour, encore trop d’entreprises ne sont pas aux normes du RGPD, il est alors nécessaire pour elles de s’y conformer, notamment à l’aide de professionnels dédiés à l’encadrement et la valorisation des données personnelles.   Ludovic de la MONNERAYE VAUGHAN AVOCATS – Bureau de Rennes

Historique

  • Nomination du bureau de Bamako au guide Chambers and Partners 2019
    Publié le : 18/02/2019 18 février févr. 02 2019
    We are vaughan
    Classements
    Le bureau de Bamako représenté par Daouda Ba est nommé par le prestigieux guide Chambers and Partners 2019 dans la catégorie "General Business Law - Mali ". En savoir plus ici.  
  • Vaughan Avocats distingué aux Trophées du Droit 2019
    Publié le : 08/02/2019 08 février févr. 02 2019
    Classements
    Le 31 janvier dernier, nous participions aux Trophées du Droit 2019, nous avons reçu la distinction "le Trophée Équipes Montantes dans la catégorie Capital Risque et Capital Développement." Quelques mots sur "Les Trophées du Droit" : Ils rendent hommage à l’excellence des spécialistes les plus p...
  • Vaughan Avocats recrute à Toulouse en Corporate
    Publié le : 05/02/2019 05 février févr. 02 2019
    We are vaughan
    Vaughan Avocats recherche pour son bureau de Toulouse un avocat collaborateur pour rejoindre son département Corporate. Vos missions En collaboration directe avec l’associé en charge du département Corporate/Contrat, vous conseillerez une clientèle diverse (groupes internationaux, ETI, PME, ins...
  • Validité du contrat de transfert et responsabilités dans l'affaire Emiliano Sala
    Publié le : 01/02/2019 01 février févr. 02 2019
    Revue de Presse
    Fabrice Perruchot est interviewé dans la Gazzetta dello Sport au sujet de la validité du contrat de transfert entre CARDIFF et NANTES et des responsabilités à venir suite à la disparition du joueur de foot Emiliano Sala. « Si tout est en ordre - dit Fabrice Perruchot, avocat chez Vaughan Avocats...
  • TRIBUNE - RGPD - 8 mois après : un bilan et une amende record !!
    Publié le : 25/01/2019 25 janvier janv. 01 2019
    We are vaughan
    Dans son rapport pour l’année 2018, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a partagé les résultats d’un sondage IFOP, dans lequel 66 % des français se disent « plus sensibles que ces dernières années à la protection de leurs données personnelles ». Depuis le 25 mai 2018,...
  • Réunion thématique organisée avec la CCI International Nouvelle Aquitaine : "Un enjeu de taille pour les PME qui s'internationalisent"
    Publié le : 24/01/2019 24 janvier janv. 01 2019
    We are vaughan
    Mathieu BAZUS, Avocat Directeur au sein du Cabinet VAUGHAN AVOCATS, interviendra le mardi 29 janvier prochain à la CCI de Brives sur le thème de la mobilité internationale qui constitue un enjeu de taille pour les PME qui s'internationalisent : pour leur croissance et leur performance, sur le pla...
<< < ... 12 13 14 15 16 17 18 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.