Avec les DMA et DSA, l'Europe veut mettre fin à l'hégémonie des GAFAM - interview de Ludovic de la Monneraye par Bpifrance

Avec les DMA et DSA, l'Europe veut mettre fin à l'hégémonie des GAFAM - interview de Ludovic de la Monneraye par Bpifrance

Publié le : 29/06/2022 29 juin juin 06 2022

interview réalisé par Tess Della Torre, Rédactrice web du magazine Big média de BPI FRANCE 

L’entrée en vigueur des DMA et DSA, politiques européennes visant à encadrer les pratiques des géants du web, va-t-elle remettre en question la place des GAFAM au profit des entreprises européennes ? Explications.

L’Europe œuvre pour ses pépites digitales. En 2020, la Commission européenne a proposé deux textes de lois : le Digital Market Act (DMA) et le Digital Services Act (DSA) afin de réguler les marchés digitaux et favoriser la concurrence pour offrir d’avantage d’opportunités aux pépites européennes. Ces deux règlements, adoptés respectivement en mars et avril 2022, font écho à une directive européenne de l’année 2000 sur le commerce électronique, mais également au RGPD. Attention cependant, si ces textes sont adoptés ils ne sont pas applicables tout de suite. Il faudra attendre janvier 2023 pour l’application du DMA, qui limitera les pratiques anticoncurrentielles des GAFAM. Et janvier 2024 pour le DSA, qui s’attaquera lui aux contenus haineux et illicites en ligne. Ludovic de la Monneraye, avocat en droit du numérique au sein du cabinet Vaughan Avocats, revient sur ces réformes.

Big média : Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le DMA ? 

Ludovic de la Monneraye : Le Digital Market Act cherche à freiner la supériorité numérique des grandes plateformes. Elle vise les géants américains Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft (GAFAM), sans oublier Twitter et Tiktok. Ces plateformes sont tellement puissantes que l’Europe n’a pas d’autre choix que d’intervenir pour stimuler la concurrence et pousser ses pépites à se développer. Elles doivent également partager leurs algorithmes pour que des experts s’assurent qu’elles ne mettent pas en avant leurs propres produits. Google a déjà été sanctionné pour l’avoir fait avec ses comparateurs de prix. 

Si les GAFAM ne respectent pas cette ouverture, ils se verront attribuer une amende à hauteur de 10% du chiffre d’affaires global de la société. Pour Apple, cela pourrait représenter une sanction de 36 milliards de dollars. La Commission se réserve également le droit d’interdire, sur le territoire européen, les services d’une entreprise ne respectant pas ces engagements. 

Big média : Que représente l’interopérabilité instaurée par ce texte de loi ?

Lire la suite de l'interview sur Big média

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK