Décision du Tribunal Correctionnel de Marseille

14 octobre 2015 - Média

6 prévenus défendus par Jean-Charles de Bellefon devant le tribunal Correctionnel de Marseille ont été relaxés des chefs d’escroquerie, faux et usage de faux le 14 octobre dernier, dans le cadre d’une affaire très médiatisée.