Bail commercial et travaux

1 septembre 2017 - Média

La répartition des travaux entre bailleur et preneur dans le cadre d’un bail commercial peut s’avérer problématique. Si les réparations locatives ou de menu entretien sont à la charge du preneur, le bailleur est tenu d’assurer les travaux consécutifs à la vétusté ou à un cas de force majeure.

Eric Forestier, associé au sein du département immobilier chez Vaughan Avocats, détaille pour Les Nouvelles Esthétiques les principes applicables en matière de répartition des travaux.
L’article est à retrouver dans son intégralité dans l’édition de septembre du magazine (N°706).